CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE L'UNION NATIONALE DE LA PRESSE DU CONGO « UNPC » (Kinshasa/Africana Palace, le 14 novembre 2014)


Chers Confrères, Chères Consœurs, En premier lieu, nous tenons à vous remercier pour votre disponibilité à répondre à notre invitation en dépit de vos multiples occupations. Cela est une preuve que nous pouvons compter sur vous pour nous accompagner tout au long de notre mandat.

Chers Confrères, Chères Consœurs,

En premier lieu, nous tenons à vous remercier pour votre disponibilité à répondre à notre invitation en dépit de vos multiples occupations. Cela est une preuve que nous pouvons compter sur vous pour nous accompagner tout au long de notre mandat.

Nos remerciements s'adressent à tous ceux qui nous ont permis de nous retrouver ce jour par leur appui non négligeable. Nous pensons, potentiellement, à l'Agence CMCT de notre cher et tendre ami, Jean-Claude EALE BALANGY. Mais aussi à MULANGU PONGOLA MBUJI, maitre des céans. Mais surtout à Madame le Directeur Général Adjoint de la RTNC, Nicole DIBAMBU KITOKO.

Nous exaltons l'appui que nous apporte Monsieur le Ministre des Médias, Lambert MENDE OMALANGA, qui aurait dû être des nôtres ce jour s'il n'avait pas perdu l'un des Députés nationaux de son parti. Preuve de sa disponibilité de vouloir toujours nous accompagner, il a désigné Madame le Secrétaire Général aux Médias pour le représenter.

Le Président du CSAC, par sa présence, nous témoigne de son bon sens de collaboration. Chapeau bas! Aux autres distingués invités, notre joie est immense de les voir à nos côtés pour nous soutenir.

Distingués Invités
Chers Confrères, Chères Consœurs,
Du 19 au 21 juillet 2014, l'Union Nationale de la Presse du Congo a tenu son huitième Congrès, lequel a réuni 104 Délégués venus de toutes les provinces du pays et de la Ville de Kinshasa.
Le clou de ces assises a été l'élection des membres du nouveau Comité directeur à la tête duquel les Congressistes ont jeté leur dévolu sur votre humble serviteur, de la plus brillante manière comme l'indique le résultat du vote. Il devient ainsi, 43 ans après la fondation de l'Union, le 9ème Président de cette institution citoyenne, après

Raphaël MPANU-MPANU BIBANDA,
KANDE DZAMBULATE,
RAMAZANI BAYA,
Elvis MUTIRI wa BASHARA,
Stéphane KITUTU O'LEONTWA,
KABEYA PINDI PASI,
Chantal KANYIMBO MANYONGA et
MOMAT MWANA-SOMPO.

Ce jour du 14 novembre est le 116ème depuis que ce Comité existe. Nous avons voulu que la célébration des traditionnels 100 jours soit grandiose pour une grande visibilité de notre action et, surtout, parce que nous sommes dans un processus de la crédibilisation de l'UNPC qui en a besoin après autant d'années de sacrée déveine.

Après la remise et reprise qui a connu quelques petits couacs, la première activité du Comité a consisté à l'assainissement de l'environnement professionnel par le rafraichissement des murs du siège de l'Union et par le remplacement ou le rafistolage de quelques meubles.

Parallèlement, nous avons pensé à la santé de nos sociétaires en réfléchissant sur les voies et moyens de relancer la Mutuelle de santé. Dans ce cadre, une visite a été organisée à l'Hôpital du Cinquantenaire de Kinshasa en date du 22 juillet 2014, Journée Nationale de la Presse, et les pourparlers continuent pour la mutualisation de nos membres.

Au cours de notre première réunion de prise de contact, nous avons exhorté les collègues à plus de solidarité et au respect des attributions d'un chacun. La deuxième réunion a consisté à publier les noms des animateurs d'autres organes de l'Union tels que complétés conformément aux Statuts.
Le 14 août 2014, nous avons eu une séance de travail avec AL KITENGE, Président de SYNERGY GROUP, qui s'est engagé à nous offrir ses services en vue de redorer l'image de marque de la presse congolaise en général, et de l'UNPC en particulier, par quelques activités à mener en commun, dont particulièrement le Salon des Médias et des Technologies. Nous allons matérialiser ce projet à son retour du voyage comme convenu.

Le 19 août 2014, dans le cadre de la concrétisation de notre programme dont le point central reste la solidarité, laquelle implique les contacts directs avec vous, nous avons publié le programme de visites de travail aux sièges des organes de presse de la Capitale. Nous attendons que ceux déjà contactés nous fixent pour effectuer ces visites.

Entretemps, à l'occasion de notre tournée en provinces, nous avons déjà visité quelques maisons de presse de Lubumbashi, Bukavu et Mbuji-Mayi. Nous continuerons sur la même lancée, ici et ailleurs.
Le 26 août 2014, nous avons fixé l'opinion sur l'affaire du Sénateur François KANIKI contre notre confrère Mike MUKEBAYI du journal CONGO NEWS ainsi que sur les contacts que nous avions entrepris dans ce cadre.

Le 28 août 2014, nous avons tenu une réunion avec les membres de toutes les Commissions et Commissaires aux comptes de l'UNPC, dans la salle Joyce d'AFRICANA PALACE, pour leur indiquer notre philosophie de travail. Nous entrevoyons une autre rencontre de ce genre d'ici dix jours pour qu'ensemble, nous ayons le même entendement des textes statutaires et réglementaires de l'Union voire des lois relevant du domaine de la presse.

Le 30 août 2014, nous avons participé à une journée de réflexion au Centre pour Handicapés physiques, sous le thème de : « Restitution et planification du suivi de la mise en œuvre des recommandations de l'Examen Périodique Universel (EPU) en R.D.Congo ».

Le 1er septembre 2014, nous avons participé à une séance de travail avec l'Institut National de la Statistique pour réfléchir sur la manière de révolutionner la statistique dans notre pays, s'y intéresser, la maitriser et la vulgariser par les médias.

Le 03 septembre 2014, nous avons planifié une tournée en provinces et dans la ville de Kinshasa pour restituer les résolutions et recommandations du 8ème Congrès de l'UNPC et pour renouveler les différents Comités sectionnaires.
Le 06 septembre 2014, nous avons participé au lancement de la Commission d'intégrité et médiation électorales, CIME en sigle, en partenariat avec la Commission Electorale Nationale Indépendante au Centre interdiocésain de Kinshasa/Gombe.

Le 10 septembre 2014, nous avons présidé l'Assemblée Générale élective du Comité provincial de l'UNPC/Katanga ; de même que le Comité urbain de l'UNPC/Kinshasa une semaine après. Puis, nous nous sommes déployés dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, Orientale, Maniema, Kasaï Occidental, Kasaï Oriental, Bas-Congo et Bandundu pour la même activité.

Nous saisissons cette opportunité pour rendre hommage aux Gouverneurs de province suivants qui ont rendu agréable le séjour des délégués du Bureau Exécutif et des Commissions en les prenant en charge, totalement ou partiellement. Il s'agit des Gouverneurs :

Moïse KATUMBI CHAPWE du Katanga,
Alphonse NGOY KASANJI du Kasaï Oriental,
Marcellin CISHAMBO du Sud-Kivu,
Jean KAMISENDU KUTUKA de Bandundu et
Jean BAMANISA de la Province Orientale.

Au jour d'aujourd'hui, nous avons renouvelé les Comités dans neuf provinces et dans la ville de Kinshasa. Il reste l'Equateur où il y a eu des incidents pour lesquels les autorités provinciales ont présenté les excuses que nous avons acceptées. Dans les tout prochains jours, une délégation de l'UNPC se rendra à Mbandaka pour organiser les élections en vue de combler le vide qui perdure depuis 2004.

Ainsi donc, toutes les sections ayant eu un sang nouveau, nous allons convoquer, très prochainement, un Atelier national pour planifier toutes nos activités telles que contenues dans notre Programme d'actions sur base duquel nous avons été élus le 21 juillet dernier et, en même temps, relire les lois, Statuts et Règlement du secteur de la presse pour mieux les pénétrer avant de les modifier en tenant compte des réalités du moment.

Du 16 au 18 septembre 2014, nous avons participé au séminaire atelier organisé par l'Observatoire du Code d'éthique professionnelle sur l'évaluation des efforts de la RDC en gouvernance et lutte contre la corruption. Nous avons été retenus parmi les orateurs aux côtés des institutions publiques, du monde des affaires, de la société civile et du réseau des parlementaires de lutte contre la corruption.

Le 21 septembre 2014, nous avons été invités par la MONUSCO à la célébration de la Journée Internationale de la Paix organisée par les Nations-Unies à Goma.

Le 06 novembre 2014, notre joie était plus grande que l'UNPC soit mise sur la liste du protocole d'Etat. De ce fait, nous avons été convié par Monsieur le Président de la République, Chef de l'Etat, à la séance solennelle de clôture des travaux de la 34ème Assemblée générale de l'Association Internationale des Maires Francophones et au dîner officiel qu'il a offert à cette occasion à la Cité de l'Union Africaine.

Distingués Invités

Chers Confrères, Chères Consœurs,

Nous ne pouvons pas terminer ce rapport sans dire un mot sur le fonctionnement de nos Commissions.
En effet, LA COMMISSION DE LA CARTE D'IDENTIFICATION PROFESSIONNELLE DU JOURNALISTE CONGOLAIS a distribué, sur toute l'étendue du pays, 4.700 formulaires de demande de carte, numérotés.
Ne sont retournés que 1.713 formulaires pour lesquels les requérants ont obtenu leurs cartes.
Depuis le 1er novembre dernier, nous avons décentralisé le système de formulaires de demande de carte, lesquels seront désormais gérés par les Comités provinciaux et urbain de l'UNPC.

A ce jour, 1.713 cartes ont été délivrées, dont 363 aux femmes, et sont réparties de la manière suivante, par ordre :

Kinshasa : 672 cartes dont 184 pour les femmes
Kasaï Oriental : 311 cartes dont 43 pour les femmes
Katanga : 267 cartes dont 49 pour les femmes
Nord-Kivu : 174 cartes dont 34 pour les femmes
Bandundu : 81 cartes dont 13 pour les femmes
Kasaï Occidental : 80 cartes dont 3 pour les femmes
Bas-Congo : 67 cartes dont 8 pour les femmes
Equateur : 48 cartes dont 8 pour les femmes
Sud-Kivu : 46 cartes dont 15 pour les femmes
Maniema : 31 cartes dont 4 pour les femmes
Province Orientale : 17 cartes dont 2 pour les femmes

A ce jour, nous affirmons que la République Démocratique du Congo ne dispose que de 1.713 professionnels des médias conformément à la loi. Tout celui qui exerce ce métier dans ce pays et qui ne dispose pas de la carte de presse délivrée par l'UNPC viole la loi et est passible des peines prévues par le Code pénale Livre II. Nous mettrons à contribution les autorités judiciaires et de la Police pour que la loi soit appliquée.

LA COMMISSION DE DISCIPLINE ET D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE a reçu 17 plaintes dont celle des membres contre l'un des leurs accusé d'avoir commis, dans l'exercice de ses fonctions de juge, un délit de prétoire, les menaces à l'endroit du Tribunal des pairs, etc.

De ces 17 plaintes, 2 ont connu des verdicts, les autres sont soit en instruction.
LA COMMISSION DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET SYNDICALE s'est dotée d'un Statut particulier. Elle a réuni ses membres le 16 octobre à l'ICA pour la mise à niveau.

Madame la Secrétaire Général aux Médias ;
Monsieur le Président du CSAC ;

Distingués Invités ;

Chers Confrères, Chères Consœurs,

Il nous est difficile d'apprécier nous-mêmes le travail abattu pendant les 116 jours de notre mandat. Mais nous avons, en pipe-line, des projets porteurs que nous comptons réaliser comme actions rapides à grand impact avant la planification nationale de nos activités.

Il s'agit, principalement et à très court terme, de :

• la publication de l'Annuaire 2014 ;
• la construction d'un site web ;
• l'organisation de l'Atelier de planification des activités de l'UNPC et de relecture des textes légaux, statutaires et réglementaires du secteur de la presse ;
• l'organisation du Salon des Médias et des Technologies pour stimuler l'ambition, avec comme thème central : « viabilisation économique des médias ». Le clou de ce Salon sera la soirée de gala au cours de laquelle les Awards seront remis aux méritants de tous les secteurs de la vie nationale.
Dans le cadre de la viabilisation économique, nous envisageons créer trois Centrales d'achats, d'ingénierie technique et financière des projets et d'aide à la gestion (comptabilité, fiscalité…) ainsi qu'un Centre de formation à l'entreprenariat.
Dans le même ordre d'idées pour la plus grande visibilité de l'UNPC et le renforcement de son image, nous comptons lancer, bientôt, trois Observatoires :
• Un observatoire de la qualité des médias. Il concourra à aiguillonner et à inciter la qualité des produits des médias.
• Un observatoire national de la concurrence. Il va servir à encourager la compétitivité et à protéger le marché de la presse.
• Un observatoire national de la transparence publique. En tant que 4e pouvoir, ayant une mission de regard sur les autres, il est de notre charge d'aider à l'assainissement de la gestion publique et à la promotion de la transparence par l'information.
Nous allons remettre sur le tapis le dossier de la signature du contrat de travail au sein des entreprises de presse, avec le concours du SNPP.

Nous lançons, bientôt, la formation aux techniques de couverture électorale par le journaliste et la formation des jeunes reporters, avec l'aide d'INTERNEWS et de l'UNESCO.

Les démarches ont été reprises pour remettre sur le tapis le dossier de la Maison de la Presse. Sur le plan international, nous avons repris contact avec la Fédération Internationale des Journalistes qui avait proposé à la radiation la RDC pour des arriérés de cotisation cumulés non payés. Malgré le retard dans l'apurement de ces arriérés, nous sommes obligés de reprendre le processus de renouvellement de l'affiliation.

Pour ce faire, et avec le soutien de notre tutelle, une délégation de l'UNPC se rendra à Bruxelles au mois de février prochain pour négocier avec le Comité Exécutif de FIJ. Et à moyen terme, la RDC, qui est désormais débout, va accueillir le Congrès mondial de FIJ à Kinshasa. C'est aussi notre manière de participer au rayonnement international de notre pays.

Voilà, Chers Confrères, Chères Consœurs, ce que nous avons fait pendant les 100 premiers jours et ce que nous comptons faire dans le cadre de nos chantiers immédiats. Nous n'avons qu'un seul souci, l'amélioration de la qualité des médias pour sortir le journaliste rd-congolais de sa précarité actuelle. Cela n'est possible qu'avec l'appui de vous toutes et de vous tous.

Merci de votre aimable attention.